Escroc(s) En Herbe

Si il est vrai que ce n’est pas la première fois qu’on a affaire a un unique acteur pour jouer plusieurs personnages différents dans le même film, il faut avouer qu’ Edward Norton n’en sois pas a son coup d’essai. Tantôt souffrant de trouble de la personnalité dans Hulk et Fight Club, deux films ou il se fait littéralement « voler la vedette » respectivement par le géant vert et Brad Pitt, et à moins que ce ne soit le contraire il était normale que cette fois Norton ne partage plus ses rôles et garde la tête d’affiche a lui tous seul.

Synopsis:

Bill, professeur de philosophie, retourne dans sa ville natale en Oklahoma à l’annonce de la mort de son frère jumeau survenue lors d’une transaction de drogue. Mais une fois sur place, il apprend rapidement que son frère Brady n’est pas mort et se retrouve alors embarqué, malgré lui, dans de troubles histoires… Aux côtés de sa mère excentrique et de la magnifique Janet, Bill trouvera sur son chemin criminels véreux, magouilles et amour fraternel.

Sorti le: 2 novembre 2011

Prix:

19,99 euros le Blu-ray

16,99 euros le DVD

Bande annonce:

Avis:

Si a première vu le scénario peut sembler simpliste,il faut avouer qu’ Escroc(s) en herbe cache bien son jeu. A la fois ni trop drôle ni trop sérieux, ce film pourra soigneusement être rangé dans votre DVDthèque entre Blow et  How High. Alors si pour une fois la plante « miraculeuse » n’est pas au centre de toute cette histoire, elle a le mérite de ne pas cantonné l’oeuvre de Tim Blake Nelson a  une série B navrante faite pour ados attardés, au contraire elle profite a un thriller tel que l’on a rarement vu.

Et si la réalisation n’est pas non plus exempt de défauts, notamment la scène d’exposition qui est incroyablement longue et qui empêche le film de décoller, elle a le mérite de mêler la camera d’un David Fincher a la scene de dénouement d’un splendide Guy Ritchie. Evidemment l’interprétation d’ Edward Norton est saisissante, lui qui est aussi crédible en professeur abattu et désabusé qu’en consommateur de substance illicite a moitié débile, tandis que les seconds rôles s’en sortent pas trop mal bien que ceci soient stéréotypés au possible et font perdre au film une bonne partie de sa crédibilité.

techniquement, les effets spéciaux restent très limités, à l’image des coups de feu parfois peu crédible et de l’espèce de liquide rougeâtre qui coule a chacun de ces derniers , il n’empêche que cela reste raisonnable car le primordiale est assuré, les plans montrant les deux Norton face a face sont tous toujours aussi crédible.

Note: 8/10

Et comme deux avis valent mieux qu’un et qu’un homme averti en vaut deux, Bla bla bla… C’est Barny qui vous donnera son avis dans les jours a venir.

Mis en ligne par Apola

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s