la Prochaine sortie du 10 janvier

Ce film Americano-britannique possède surement la jaquette la plus marquante de ce début d’année

Synopsis:

Seconde Guerre mondiale. Bruno a tout juste 9 ans lorsque son père, un officier nazi remarqué par le Führer, se voit confier le commandement du camp de concentration polonais d’Auschwitz. Le petit garçon n’apprécie guère de devoir quitter la belle et grande maison de Berlin pour se retrouver dans une demeure isolée et triste. De sa chambre, il aperçoit des hommes, des femmes et des enfants tous vêtus de pyjamas rayés. Personne ne lui explique qui ils sont, mais l’innocence aidant, il va se lier d’amitié avec un enfant juif…

Sortie le:

10 janvier 2012

Trailer:

Escroc(s) En Herbe

Si il est vrai que ce n’est pas la première fois qu’on a affaire a un unique acteur pour jouer plusieurs personnages différents dans le même film, il faut avouer qu’ Edward Norton n’en sois pas a son coup d’essai. Tantôt souffrant de trouble de la personnalité dans Hulk et Fight Club, deux films ou il se fait littéralement « voler la vedette » respectivement par le géant vert et Brad Pitt, et à moins que ce ne soit le contraire il était normale que cette fois Norton ne partage plus ses rôles et garde la tête d’affiche a lui tous seul.

Synopsis:

Bill, professeur de philosophie, retourne dans sa ville natale en Oklahoma à l’annonce de la mort de son frère jumeau survenue lors d’une transaction de drogue. Mais une fois sur place, il apprend rapidement que son frère Brady n’est pas mort et se retrouve alors embarqué, malgré lui, dans de troubles histoires… Aux côtés de sa mère excentrique et de la magnifique Janet, Bill trouvera sur son chemin criminels véreux, magouilles et amour fraternel.

Sorti le: 2 novembre 2011

Prix:

19,99 euros le Blu-ray

16,99 euros le DVD

Bande annonce:

Avis:

Si a première vu le scénario peut sembler simpliste,il faut avouer qu’ Escroc(s) en herbe cache bien son jeu. A la fois ni trop drôle ni trop sérieux, ce film pourra soigneusement être rangé dans votre DVDthèque entre Blow et  How High. Alors si pour une fois la plante « miraculeuse » n’est pas au centre de toute cette histoire, elle a le mérite de ne pas cantonné l’oeuvre de Tim Blake Nelson a  une série B navrante faite pour ados attardés, au contraire elle profite a un thriller tel que l’on a rarement vu.

Et si la réalisation n’est pas non plus exempt de défauts, notamment la scène d’exposition qui est incroyablement longue et qui empêche le film de décoller, elle a le mérite de mêler la camera d’un David Fincher a la scene de dénouement d’un splendide Guy Ritchie. Evidemment l’interprétation d’ Edward Norton est saisissante, lui qui est aussi crédible en professeur abattu et désabusé qu’en consommateur de substance illicite a moitié débile, tandis que les seconds rôles s’en sortent pas trop mal bien que ceci soient stéréotypés au possible et font perdre au film une bonne partie de sa crédibilité.

techniquement, les effets spéciaux restent très limités, à l’image des coups de feu parfois peu crédible et de l’espèce de liquide rougeâtre qui coule a chacun de ces derniers , il n’empêche que cela reste raisonnable car le primordiale est assuré, les plans montrant les deux Norton face a face sont tous toujours aussi crédible.

Note: 8/10

Et comme deux avis valent mieux qu’un et qu’un homme averti en vaut deux, Bla bla bla… C’est Barny qui vous donnera son avis dans les jours a venir.

Mis en ligne par Apola

God’s puzzle

Synopsis:

Kiichi et Motokazu, deux frères jumeaux, n’ont rien en commun. L’un est un garçon sans histoire et un élève studieux, l’autre est un rocker rêveur et un cancre notoire. Quand Kiichi décide changer de vie et de partir en voyage initiatique en Inde, c’est son frère Motokazu qui prend sa place à la fac. Là-bas, il rencontre la belle Saraka, prodige informatique et solitaire. Avec elle, il va se lancer dans un projet d’étude fascinant : la création d’un nouvel univers pour contredire l’existence de Dieu..

Sorti le:

17 Aout 2011

Prix:

19,99 euros le Blu-ray

14,99 euros le DVD

Bande annonce VO:

Avis:

Qualifié de chef d’oeuvre par une multitude d’internautes sur le site Amazon.fr, God’s Puzzle a donc attiré notre curiosité, mais quelle erreur!

Encore un film qui n’a absolument rien a voir avec sa jaquette, encore un film asiatique qui dure trop longtemps et dans lequel on s’ennuis!
Takashi Miike réalise un film vide ou la narration décousu empêche le spectateur de suivre ce semblant de scénario qui ne correspond même pas avec celui présenté derrière la jaquette (Oui parce que nous on vous a écrit le réelle synopsis !Et non pas le texte présent derrière la jaquette de notre DVD) et encore moin avec son illustration!

Petite comparaison, a droite la jaquette version francaise et a gauche la jaquette originale:

Ici pas de fin du monde ou de catastrophe avant les tous dernier chapitres (et encore)… Le réalisateur se contente de faire réciter ses leçons de chimie aux acteurs qui ne sont pas tous convaincant! L’image est moche, granulé et le son est gâche par une Vf exécrable.
Passé votre chemin, car même si le film n’est pas tout a fait mauvais, on lui a collé le mauvais registre certes on parle de « fin du monde » mais c’est comme si on cantonné « Titanic » de James Cameron aux films d’horreur parce que le bateau coule, c’est vrai mais l’intérêt du film n’y est pas pour cet aspect.

En bonus on a quelques bandes annonces et c’est tous, je rappel que la qualité d’image égale presque celle celle d’un dvd, et que le son grésille et est mal mis en valeur par une version française pitoyable!

Note: 3/10

Kill Bobby Z

Sorti courant Juillet, ce film tourné en 2007 était l’une des bonne surprise de l’année 2011 des Direct-to video… Récapitulatif d’un film qui mélange Fast and Furious et XxX :

Sorti le: 11 Juillet 2011

Prix: 24,99€ le blu-ray et 19,99€ le DVD

Synopsis: Incarcéré à la suite d’un braquage raté, Tim Kearney risque la perpétuité pour avoir tué un Hell’s Angel en prison. C’est alors que le chef de la brigade des stups lui propose un deal : en échange de sa liberté, il doit se faire passer pour le dangereux trafiquant de drogue, récemment tué, Bobby Z… et Tim lui ressemble drôlement. Incarner ce caïd est un jeu risqué pour Tim mais avec un peu d’entraînement, il pourrait séduire la ravissante ex-petite amie de Bobby Z et s’emparer de sa fortune. Ou y laisser sa peau…

Bande annonce:

Avis:

Malgré un humour parfois  un peu lourdingue, et un scénario abracadabrant accumulant les incohérences ont est happé par le casting de folie et les scènes d’actions d’un spectaculaire inoubliable, enfin inoubliable pour 20 millions de dollars de budget bien sur… Évidemment le tout est a prendre au second degré et cela, la voix off vous le fera vite comprendre. A voir donc malgré un happy-end plus proche d’un film d’animation Barbie qu’un film d’action gonflé a la testostérone!

Very Big Stress

Le boitier jaune, un des seuls atout qui donnera la classe a votre DVDtheque

Synopsis

Au sein de la Jeffers Corporation, la plus importante et la plus rentable de toutes les compagnies, le travail est tellement stressant que les employés finissent par exploser, littéralement. George s’efforce d’ignorer le fait qu’autour de lui, ses collègues éclatent comme des ballons de baudruche. Mais il commence à faire des rêves étranges, ce que son médecin lui indique être un signe avant-coureur.

Sortie le

13 octobre 2011

Prix

16.99 euros le DVD

19.99 euros le blu-ray

Bande annonce

Avis

Very Big stress est l’exemple type du film qui surf sur la vague de Very Bad trip. Réalisé avant ce dernier, le film propfite d’une nouvelle nomination, anciennement « Visioneers » il devient Very big stress, un titre plus « marketing »  mais qui devient également plus trompeur car en effet, on est loin, bien loin de Very Bad Trip…

Alors que dire, tous d’abord le film est long, on suis donc la vie d’un salarié d’une entreprise compétitive dans une société de consommation poussive qui le stress au point d’exploser (non, ce n’est pas une métaphore, les gens explose vraiment dans Very big stress)…

Se sentant observer a chaque minutes, George ne voit plus le bout de sa vie routinière, ou le plaisir n’existe plus, ce sont ces moments tirés en longueur qui ennuie malheureusement le spectateur.

Pour autant, tous n’est pas a jeté dans Very Big Stress, on se sentira souvent captivé par l’incroyable jeu de Zach Galifianakis (George), dont la prestance relève a elle seul le film tout entier comme lors des scènes nous racontant ses problèmes de sexe qui sont juste a se tordre rire!

Mis en ligne par Barny

The Last Day

Avant propos:

Si le cinéma catastrophe éxiste depuis les années 1970, celui-ci ne cesse de se renouveler au fil des ans et bien que ce The Last Day propose des éffets spéciaux saisissant, cela n’empeche en rien la pluie de critiques négatives…

Sortie depuis le: 06/07/10

Synopsis: Ville d’Haeundae, Corée, printemps 2008. Malgré des signes annonciateurs préoccupants, les autorités refusent d’évacuer les côtes, menacées par des séismes sous-marins susceptibles de provoquer un tsunami. De plus en plus violentes, les alertes ne laissent plus de place au doute : un cataclysme d’une ampleur inégalée menace tout le pays…

Avis: 

Effectivement, le plus gros problème de The Last day, n’est pas son manque de budget, car celui-ci bien qu’il ne soient pas aussi conséquent qu’un 2012 ou qu’un Armagedon, permet des effets spéciaux qui restent tous a fait réussit.

Là ou TLD manque le coche, c’est par le manque de maîtrise de son réalisateur, celui-ci s’attarde sur une situation initiale grotesque qui nous développe les personnages de façons lourdingues en tombant dans les nombreux stéréotypes du genre! Il nous est donc présenté un scientifique qui avait tout prévu mais que personne n’écoute, le père de famille en froid avec les siens mais qui va tous faire pour les sauver et le jeune adolescens pret a tout pour survivre et aider la fille qu’il aime…

En bref, si les acteurs n’étaient pas coréens on se croiraient volontiers en plein territoire américain, car même si l’humour présent tout le long du film prête parfois à sourire, tous cela n’empêche pas TLD a s’encrée dans la médiocrité… En effet la situation initial passé (environ 1h20), la catastrophe commence et le déluge d’effets spéciaux bluffant de réalisme nous explose la rétine pendant 20minutes, malheureusement Yun Je Gyun ne prend pas la peine de nous montrer les conséquences, les répercutions sociales et humaine de cette catastrophe; il nous laisse planter là devant une belle fin heureuse synonyme de cache misère…

Bande annonce:

Mis en ligne par Apola

Fanboys

Bande annonce:

Avis:

Avant propos:
« Fanboys »:( terme utilisé pour parler d’une personne ayant un seul centre d’intérêt dans la vie, que ce soit un jeu vidéo, un film ou une série télé.)

Commentaire:
Avec « Fanboys », Kyle Newman réussit l’exploit de toucher autant le néophyte que le Nerd-Geek invétéré de la saga Star-wars!

Son film embarqué par un casting impréssionant exploite a merveille le Space-opéra pour en tirer les meilleurs situations
comique grâce à ses clins d’oeils et ses nombreuses surprises (comme l’apparition de Carrie Fisher)…
Porté par un scénario épique « Fanboys » peut être comparé a un mélange entre « Paul » et « En cloque, mode d’emplois ».

Réalisé tous juste 10 ans après la sortie de l’épisode 1,le film de K.Newman nous replonge dans une atmosphère que certains d’entre nous avait connus, (rappelons que des centaines de personnes dans avaient patienter 3 jours dans une tante avant la première!)on regrettera quand même que la bande son qui n’exploite aucune des musiques original!

Mise en ligne par Apola